- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

5 octobre 2016

BD Fantastique | Halloween 2016


Hello!
C'est la première fois que je participe au rendez-vous BD Fantastique dans le cadre du challenge Halloween et j'espère que mon article vous plaira. Je reprend le principe de "La pause bulle", qui devrait normalement revenir dans les prochains jours, pour vous présenter trois mangas que j'ai lu tout exprès pour le rendez-vous. Lors de la prochaine session j'essaierais de vous préparer quelques Bandes dessinées pour diversifier un peu le tout. N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous les avez lu ou si vous en avez l'intention!

*****

Couverture Sky High survival, tome 1
SKY HIGH SURVIVAL #1 de Tsuina Miura et Takahiro Oba
Editions KANA - 192 pages
Seinen Horreur/Suspense

"Yuri se retrouve mystérieusement sur le toit d'un gratte-ciel. Ne sachant pas ce qui lui arrive ni où elle se trouve, elle voit foncer sur elle un personnage masqué et armé. Elle l'évite grâce à son instinct de survie, mais elle découvre un monde étrange, urbain. La seule façon de se déplacer et d'éviter les assaillants est d'emprunter les ponts qui relient les toits des immeubles d'une ville qui ne ressemble pourtant pas à Tokyo. Qui sont ces hommes masqués qui semblent en vouloir à sa vie? Où se trouve son frère? Comment sortir de ce monde affreux...!?"

Mon avis_
Sky High Survival fait parti des mangas sortis tout récemment que j'avais envie de découvrir. Si je suis contente d'avoir enfin pu le lire et que j'ai passé un bon moment dans l'ensemble, je n'ai pas non plus eu une grosse claque avec ce manga horrifique. L'histoire à tout de même réussit à garder mon intérêt jusqu'à la dernière page, les chapitres sont courts ce qui permet un lecture assez dynamique et je suis vite arrivé au cliffhanger de fin. Le gore est présent, ce que j'ai apprécié et le côté survival est plutôt bien exploité dans ce premier tome. On se pose des questions et en même temps il faut sauver sa peau car les ennuis ne sont jamais très loin. Ce qui m'a fait sortir de l'histoire et qui a freiner à quelque reprise ma lecture fut le personnage principal, qui est gourde au possible et qui ne peut s'empêcher de faire des poses suggestives alors qu'elle est censé sauver ces fesses, au lieu de se prendre pour un mannequin en plein shooting photo. De plus, le fait qu'elle se fasse très rapidement à ce "monde" ne fait pas très réaliste même si je comprend que l'auteur ne veuille pas rester dessus longtemps pour faire avancer son intrigue. Bien que ce soit comme on peut s'y attendre un tome introductif, nous avons tout de même droit à quelques indices et pistes sur les hommes masqués. De plus, la présence mystérieuse du frère de Yuri apporte un plus et c'est un aspect du manga qui me pousse à vouloir lire la suite. Je pense poursuivre jusqu'au tome 3 pour laisser le temps à l'histoire de s'installer et de voir ce que valent les autres personnages.


Couverture Blue Exorcist, tome 01
BLUE EXORCIST #1 de Kasue Kato
Éditions KAZÉ - 180 pages
Shônen Aventure/Fantastique

"Adopté dès son plus jeune âge par un exorciste de renom, Rin apprend un jour qu'il est le fils du mal incarné, quand son véritable père, Satan lui-même, apparaît pour l'emmener dans son monde. Mais impossible pour le jeune homme d'oublier tout ce qui lui a été enseigné jusqu'ici…Confronté à un adversaire invincible qui a consumé le seul homme à l'avoir jamais aimé, Rin fait alors le choix de combattre aux côtés des exorcistes, quitte à libérer, en dégainant l'épée de son père, la puissance démoniaque qui sommeille en lui!"

Mon avis_
J'ai été complètement embarqué par ce manga dès les premières pages. Au delà de l'univers proposé, c'est le personnage de Rin qui fait le sel de ce premier tome et qui m'a conquise avec ses mimiques et ses répliques. L'équilibre entre les deux frères, l'un bordélique qui n'arrive pas à trouver sa voix et l'autre plus mesuré et sur de lui apporte un plus et les moments où ils sont ensemble sont très intéressants et hilarants. On peut se poser des questions sur Yukio qui est plus réservé que son grand frère et il arrive très bien à nous faire douter de ses intentions envers celui-ci.
Pour un premier tome, je le trouve très complet. On y trouve tout ce qui fait un bon shônen: humour, aventure, quête de soi, vengeance et il faut ajouter que les dessins de Kasue Kato sont vraiment beaux. Les intentions du héro sont bien définies mais il lui reste beaucoup a apprendre sur "l'autre monde" et sur ses origines. Il en va de même pour son frère qui semble en savoir plus sur le sujet et j'attend de voir jusqu'à quel point. Le côté fantastique est très bien mis en valeur par le dessin très doux de l'auteur, l'université dans laquelle sont inscrit les jumeaux fait plus penser à une école pour sorcier et j'ai hâte de pouvoir suivre les progrès de Rin. Pour vous dire à quel point j'ai aimé Blue Exorcist, je viens de commencer la série animé et même s'il y a beaucoup de différence, j'accroche énormément. Vous allez le voir passer souvent sur le blog, c'est une évidence.


Couverture Devil's Line, tome 1
DEVIL'S LINE #1 de Ryo Hanada
Editions KANA - 218 pages
Seinen Fantastique

"La société des hommes n’est pas celle que l’on croit. Sans le savoir, elle abrite une population de vampires qui côtoient les humains tout en dissimulant leur vraie nature. C’est ainsi que Tsukasa, étudiante à la vie tranquille, va en faire l’âpre découverte. Sauvée de justesse par un homme nommé Anzai, elle comprend que ce dernier n’est autre qu’un membre d’une brigade spéciale, chargée de neutraliser les vampires ayant franchi l’interdit : boire du sang humain. Au contact de la moindre goutte, ces créatures deviennent des monstres incontrôlables, animées par une rage folle…que le jeune Anzai, être hybride, a de plus en plus de mal à maîtriser. Une irrésistible attirance naît entre Tsukasa et Anzai, dont la soif de sang ne cesse de s’accroître en sa présence…
Vampire et humain, prédateur et proie…"

Mon avis_
Le manga reprend un peu trop ce qui se fait dans le fantastique et dans le vampirisme: un vampire et une humaine qui vont tenter de s'aimer malgré tout. Lui qui ne comprend pas pourquoi il est attiré par une humaine, elle tout de suite attirée par lui et qui va tout faire pour le protéger. Cependant je ne pense pas que l'auteur veuille s'arrêter sur çà, c'est en tout cas ce que me laisse penser ce premier tome. Le point de vue exprès du demi-vampire est là pour nous le faire comprendre. On ne sait encore rien sur la politique qui gère l'espèce et les évolutions qui semblent se mettre en place, ni sur les habitudes alimentaires de ceux qui se fondent dans la masse. L'arrivée d'un tueur de vampire permet cependant d'avoir une vision globale plus globale sur la situation. D'un côté les vampires qui semblent bien s'adapter à la société et celle-ci qui traque ceux qui ne respectent pas les règles et de l'autre une organisation qui veut anéantir l'espèce.
Le manga n'est cependant pas dénué d'humour et quelques passages font sourires. La relation entre Anzaï et Tsukasa, bien qu'empruntée, est très mignonne et j'attend beaucoup de l'héroïne. J'espère la voir moins dans le rôle de la victime ou de la fille qui se sacrifie pour son vampire.
Le tome se finit sur l'apparition d'un personnage qui m'a l'air haut en couleur et je suis très impatiente d'en savoir plus sur lui et sur ses intentions, voir dans quel camp il se trouve ou si c'est un électron libre.
Le graphisme, bien que particulier, m'a plus et s'accorde parfaitement à l'histoire ainsi qu'à l'univers. La lecture n'en ai que plus saisissante, surtout lorsque Anzaï se transforme!
Devil's Line est un manga que j'ai découvert par hasard et il est certain que je lirais la suite avec plaisir car ce fut une excellente découverte!


2 commentaires:

  1. Eh bien, ça en fait des livres :) Je ne suis pas du tout manga malheureusement du coup je passe mon tour ^^

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya