- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

12 novembre 2015

Slow ~ Fin de tournée pour Kylie Scott!


Couverture Stage Dive, tome 4 : Slow
Kylie Scott ~ Stage Dive ~ Tome 4
Éditions JC Lattès (Collection Émoi) - 295 pages - Romance Contemporaine

****
"Ben, le bassiste des Stage Dive, sait qu’il doit se tenir à distance de Lizzy, devenue la belle-sœur de son meilleur ami. La douce et sexy Lizzy, probablement la seule fille qui l’ait jamais fait craquer… Quant à elle, elle sait aussi très bien à qui elle a affaire : l’irrésistible rocker qui veut tout sauf s’engager avec quelqu’un.
Tous deux essaient donc de lutter contre cette attirance réciproque. C’était sans compter une nuit de folie à Las Vegas. Désormais, Lizzie et Ben sont liés par le plus fort des liens possibles…"




Les Stage Dive font parties de mes séries chouchoutes (mais çà, vous le saviez déjà) et il n'est point utile dans ce cas de vous rappelez que j'étais impatiente de lire ce tome. En sachant que ce quatrième serait le dernier, j'étais curieuse de découvrir comment cela allait se terminer pour mes rock stars préférées. Il n'empêche que (du côté de l'histoire) Slow n'était pas le tome que j'attendais le plus en raison du fait que je n'avais pas apprécié Ben dans le tome 1 (peut-être que certaines me comprendront) et dans les autres tomes par la suite, il ne m'inspirait aucun intérêt!...Cependant, en connaissant un peu Kylie Scott, on se dit qu'elle à tellement le don de nous faire aimer ses personnages, qu'elle va réussir à me surprendre avec Ben et j'ai alors commencé ma lecture la tête légère, sans préoccupation mais avec le plaisir de continuer l'aventure Stage Dive.

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps pour savoir ce que j'en ai pensé: la lecture de ce tome 4 est assez décevante (et pourtant je partais sans a-priori). Je ne dis pas que c'est une énorme déception mais que ce tome ne sera pas mon préféré. Je crois que ce qui m'affecte le plus dans cette histoire, ce n'est pas que j'y ai trouvé des défauts, c'est qu'à chaque fois que j'ai eu finis un tome, j'ai par la suite eu envie de le relire, et là ce n'est pas le cas. J'ai attendu, attendu que l'envie me reprenne, attendu de savoir vraiment ce que j'en avais pensé, car je suis ressorti de ma lecture complètement perdue. Je ne savais pas si c'était un coup de cœur (vous allez rire) ou une très bonne lecture. Et plus j'attends, moins j'ai envie de prendre de gants avec ce livre. Attention! Je n'ai pas trouvé tout mauvais dans ce livre c'est juste que j'ai arrêté de me voiler la face parce que c'était un Stage Dive et que je n'avais pas été transporté (comme si j'étais conditionné pour aimer tout les livres de Kylie Scott).

L'histoire reprend deux mois après la fin du tome 3. Je ne veux pas faire de spoil donc je préfère ne pas trop revenir dessus. Alors que nous n'avions aucun doute sur l'attirance entre Lizzy et Ben dans les tomes précédents, nous apprenons dès le début de celui-ci qu'ils ont en quelque sorte "sautés le pas" (jeu de mot un peu tordu). Lizzy doit gérer une importante nouvelle lors de ces retrouvailles avec celui qui à un jour été son ami (c'est un peu compliqué entre eux et çà va le rester encore quelques temps). Impossible alors de se dépêtré de cette situation sans vague quand on fait partie de la famille Stage Dive et d'avoir son mot à dire quand on à une soeur et un beau-frère qui croient qu'on à toujours dix ans (et je reviendrais sur ce point un peu plus bas). Lizzy et Ben, qui avaient chacun des projets d'avenir, vous devoir recomposé ensemble, pour le bien de tous.

C'est en cela que Lizzy m'a plu, car même si elle aime faire la fête et sortir, elle prend à cœur ses responsabilités et en cela elle ressemble un peu à sa soeur. Contrairement à elle, je ne sais pas si j'aurai eu le moral assez haut pour supporter sa condition (à savoir: devoir suivre des Rock Star en tournée dans son état en ne sachant pas quel avenir l'attend) et Ben. J'ai eu l'impression qu'elle portait toute cette histoire toute seule trop longtemps, malgré son accord avec Ben. Vraiment, je l'ai trouvé forte, je dirais même robuste, parce que je pense qu'on serait peu à supporter cette situation. Je l'ai trouvé courageuse et j'étais contente qu'elle impose sa voix et ses choix.

J'ai du longtemps me reposer sur le personnage de Lizzy car l'intrigue en elle-même est longue à démarrer. J'étais à plus de la moitié du livre et je n'avais toujours pas eu de moments cocasses à me mettre sous la dents, pas de "scènes" à la Stage Dive à me remémorer comme avec les autres tomes. C'est exactement la même chose avec l'ambiance, j'ai trouvé qu'elle était assez pesante dans une première partie avant de devenir gênante avec des personnages qui n'osent pas se parler, ou prennent la parole pour d'autre! Tiens, Mal, je parle de toi...

Heureusement que, que ce soit l'intrigue qui décolle un peu et devient intéressante ou l'ambiance qui redevient ce qu'elle aurait dû être depuis le début, la suite (je dirais même au trois quart du livre) reprend un peu le côté addictif de la série, le même mordant. De ce fait, le style et l'humour de Kylie Scott restent intactes malgré les longueurs.

J'aurai pu accepter que l'intrigue mette du temps à décoller si l'absence du personnage de Ben n'avait pas mis une ombre sur le livre. Car oui, Ben, le protagoniste principal du roman est quasi absent et ne fais pendant un temps que de brève apparitions. Il se dit là pour Liz mais il ne s'investit pas avant longtemps et j'aurai bien aimé lui donner un coup de pied au cul pour le réveiller. Le rapprochement n'arrive que très tard et encore je trouve par la suite que c'est très poussé, comme si Ben avait eu une révélation! L'autre soucis avec Ben c'est que, à l'exception des autres membres du groupe, il ne se dévoile que très peu voir pas du tout et à la fin du livre je me suis la réflexion que je ne le connaissais pas du tout. Donc moi qui attendais que Kylie Scott me fasse tomber amoureuse de Ben, c'est loupé!

Un autre personnage m'a quand à lui, fait bouillonner le sang: Mal Erickson, aka, le mec donc je suis tomber folle dans le tome 2. Je ne pensais pas que c'étais possible et pourtant! Je l'ai trouvé fatiguant, injuste et m****! que fait-il à se mettre entre Liz et Ben? Comme s'ils n'avaient pas déjà des choses à gérer, ils vont devoir supporter les états d'âmes de Mal qui m'a pris par surprise dans ses réactions. Une scène en particulier m'a mis en rogne (mais vraiment!) et je crois qu'à la place de Lizzy je ne me serais pas gêner pour lui coller une gifle dont il se souviendrais longtemps. La déception que j'ai eu avec ce personnage! Comment Kylie Scott à t-elle pu me faire çà?...Ok je me calme.

Arrive le moment où je vous parle des choses qui m'ont plu, car oui il y en a. Je dois dire que l'auteur sait très bien rattraper sur la fin et les quelques surprises qu'elle nous réservaient dans ce tome ont fait mouches. Ça m'a fait quelque chose de quitter les Stage Dive et de ne plus suivre Léna et Jimmy (tome 3) et je n'aurai pas été contre un épilogue plus long pour découvrir ce qui arrive par la suite à nos personnages favoris. Vraiment elle ne nous aime pas...

Je suis cependant très contente de la manière qu'à KS de nous présenter un nouveau personnage qui sera (selon mon petit doigt et Goodreads) le personnage principal du tome 1 de sa nouvelle série! Happy je suis!

Une fin de série qui me déchire le cœur, vous pouvez le devinez, en sachant que j'ai eu pleins de choses à redire sur ce dernier tome. La fin se rattrape heureusement et les personnages vont malheureusement me manquer.

Ps: Merci d'avoir lu ce pavé entièrement! Je vous dois un bonbon (ou un chocolat si vous préférez).

****

Mon avis sur:

Couverture Stage Dive, tome 1 : RockStage Dive, tome 3 : Sing

1 commentaire:

  1. Je me suis pris le tome 1 sur ma liseuse ! J'ai hâte de me faire une idée sur la saga, vu comme tu en parles ;) ^^

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya