- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

28 mai 2015

Beautiful Stranger

Christina Lauren
{Beautiful Bastard}
Tome 2


***
"Pour échapper à son ex qui l'a trompée, Sara Dillon, une jeune prodige de la finance, a emménagé à New York City et cherche un peu d'action mais pas de relation. Faire la connaissance de l'irrésistible britannique dans un club n'aurait dû être qu'une nuit de fun, mais la manière et la vitesse à laquelle il noie ses inhibitions va transformer ce coup d'un soir en son Bel Étranger.

Toute la ville sait que Max Stella aime les femmes, bien qu'il n'en ai jamais trouvé une qu'il aimerait garder. En dépit de son charme de bad boy, ce n'est qu'avec Sara - et les photos qu'elle lui a laissé prendre d'elle - qu'il commence à se demander s'il n'a pas trouvé quelqu'un à garder... et pas que dans son lit."
***

Je continue mon avancé dans cette série. Après avoir découvert Chloé et Bennet (Beautiful Bastard) et suivi leur aventures dans les tomes 1 et 1.5 qui leurs sont réservés, nous passons à un autre couple aussi séduisant qu'eux, Sara et Max, leurs plus proches amis.

Sara vient de tout plaquer: homme, boulot, ville, après avoir ouvert les yeux sur son fiancé. Elle intègre l'entreprise et le service financier (si je ne me trompe pas) de Bennet (job qu'elle avait refusé dans un premier temps dans le tome précédent) et souhaite profiter le plus longtemps possible de cette nouvelle liberté. C'est dans cet esprit qu'elle rencontre Max Stella, qui reste un inconnu pour elle jusqu'à ce qu'il cherche à la revoir, et qu'elle couche avec lui lors de l'enterrement de vie de jeune fille de Chloé (dans une boite de nuit). Sara se découvre un penchant à faire l'amour en public tandis que Stella n'arrive pas à oublier ce bout-en-train exhibitionniste.

Je dirais que j'ai préféré ce tome au premier parce qu'il comporte plus d'émotions, pour moi, les personnages ne s'envoient pas tout le temps sur les roses et la vulgarité qui pour moi faisait défaut au premier tome est ici exclue. Sara et Max s'apprivoisent et j'ai énormément aimé Max pour tout ce qu'il est prêt à faire pour se rapprocher de la jeune femme. Ce tome, bien que comportant des scènes d’exhibitions (il y en à pas autant qu'on pourrait le penser), est à la fois sensuel et très caliente! J'ai aimé suivre leurs rendez-vous et attendait presque avec impatience de voir ce que réservé Max à Sara.
Il devient clair pour ces deux-là qu'un rapprochement émotionnel s'est opéré au fil de leurs rencontres et qu'ils n'ont jamais été aussi proche d'une personne.

Le seul défaut de ce livre tient dans sa fin où je suis resté...sur ma faim çà on peut le dire. Leur histoire m'a tellement embarqué que j'ai trouvé le dénouement un peu facile et rapide. Ce livre aurait mérité d'être un peu plus développé.

Je ne vais pas boudé mon plaisir, j'ai adoré suivre Max et Sara et j'ai hâte de les découvrir dans d'autre aventures.

***
Très bonne découverte!
***
Titre VO: Beautiful Stranger
Editions: Pocket
Année de parution: 2014
Nombre de pages: 327
Catégorie(s): Romance Érotique

4 commentaires:

  1. Pour surpasser mon traumatisme de Fifty, je devrai peut être la commencer cette série surtout que c'est le 3ème avis sur ton blog que je lis à propos de cette saga...Tu as l'air bien emballée par celle-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avouerais ne pas avoir lu plus de quatre chapitres de Fifty...J'aime beaucoup cette série parce qu'elle combine pour moi sexe, humour et romance! Ça ne se prend pas au sérieux et çà se fout un peu des cliché du genre. Il faut cependant être à l'aise avec les gros mot (tome 1) et les scènes de sexe (qui sont très bien écrites en passant!). Peut-être que tu te laisseras tenter un jour? ;)

      Supprimer
  2. Il faut absolument que je me lance dans le premier tome (si je le trouve en médiathèque...)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré ce livre ! Je suis actuellement au tome 6 (beautiful beginning) et il est génial !

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya