- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

4 février 2015

La Pal s'agrandit


Spécial Conte
La belle et la Bête



La belle et la bête de Madame de Villeneuve

"Le monstre se fit entendre.
Un bruit effroyable, causé par le poids énorme de son corps, par le cliquetis terrible de ses écailles et par des hurlements affreux, annonça son arrivée. En voyant approcher la Bête, qu'elle ne put envisager sans frémir en elle-même, la Belle avança d'un pas ferme, et d'un air modeste salua fort respectueusement la Bête. Cette démarche plut au monstre et, se retournant vers la Belle, il lui dit : "Bonsoir, la Belle".



La belle et la bête de Madame Leprince de Beaumont (sur Liseuse)

Une jeune femme prénommée Belle se sacrifie pour sauver son père, condamné à mort pour avoir cueilli une rose dans le domaine d'un terrible monstre. Contre toute attente, la Bête épargne Belle et lui permet de vivre dans son château. Elle s'aperçoit que, derrière les traits de l'animal, souffre un homme victime d'un sortilège





Je devrais recevoir cette semaine ou la semaine prochaine le livre tiré du film de 2014! Une belle petite pal spéciale!!

Avez-vous lu ce conte? Fait-il parti de vos préférés?



4 commentaires:

  1. J'ai lu celui de Madame de Villeneuve et c'est là que tous mes rêves d'enfance sont tombés à l'eau (j'en ai voulu à Disney ^^)...J'ai passé un moment assez sympa mais sans plus ! Je préfère de loin l'histoire du dessin animé ;)

    Bonne lecture avec le second que je ne connais pas ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je ne l'ai pas encore lu mais il fait partie de ma PAL ! Il faut que je le trouve à Gibert jeune ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Un conte que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire (juste la version Disney quoi ^^).
    PS : Ta nouvelle bannière est magnifique ♡

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya