- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

11 octobre 2014

Mélusine: Sortilège, Le bal des vampires, Inferno






Auteurs: François Gilson
Dessins: Clarke
Couleurs: Cerise
Editions: Dupuis
Nombre de page: 48
Année de publication: 1995/1995/1996
Catégorie: Bande Dessinée, Humour



L'histoire:


Mélusine, une jeune sorcière, est engagée pour faire le ménage dans un château habité par un vampire, sa femme (un fantôme) et Winston, leur majordome, une créature ressemblant à la créature de Frankenstein. En parallèle, elle poursuit ses études de sorcellerie...

Mon avis:

Mélusine pour moi c'est d'abord et avant tout l'une de mes premières BD, celle enfant qui me donnait envie d'aller à la bibliothèque et surtout de lire. Cette petite rousse très mignonne avait su me séduire et la petite fille que j'étais ne voulait qu'une chose, lui ressembler. Comme ma bibliothèque ne rassemblait que quelque tomes, je n'ai jamais pu découvrir la suite des aventures de cette jeune sorcière et c'est tout naturellement qu'aujourd'hui je répare ce tort. C'est avec un plaisir évident que j'ai donc commencé ma lecture...

Sortilège

Ce premier tome s'ouvre sur l'entrée en service de Mélusine dans le manoir d'un couple un peu improbable, un vampire et une fantôme, qui ont chacun leur personnalité, Monsieur aime qu'on lui sert un sang impeccable et Madame est une vraie maniaque de la propreté. En dehors de ses services, Mélusine continue son enseignement de sorcière (bien que dans ce tome, on ne la voit pas à l'école) avec sa meilleure amie Crancrelune. Elle est certes douée en sortilège mais il est drôle de la voir cafouiller un peu dans ses potions, comme quoi elle n'est pas entièrement parfaite. Sa meilleure amie est tout son contraire, maladroite, pas forcément jolie, elle à même du mal à voler sur un balais ce qui est un comble pour une sorcière! Bien que cela l'embête, Mélusine n'hésite pas à l'aider, ce qui occasionne des scènes très drôles. La tante de Mélusine fait aussi son apparition. Son entrée est fracassante et son café mortel mais elle semble très proche de sa nièce.

Ce premier tome dévoile principalement la vie du château et de ses habitants, les gags sont souvent tourné autour du ménage que doit faire la jeune sorcière et sur ses expériences pour ne pas le faire elle-même. Mélusine doit faire face à plusieurs tentatives de voyeurisme de la part des protagonistes mâles de la maison. On voit que cette BD n'est pas exclusivement faite pour les enfants, car ses créateurs n'hésitent pas à l'exposer nue sur quelques pages ici ou là.
Sexy, jeune, douée en sortilège, cette jeune fille serait presque parfaite si elle n'était pas, elle aussi, maladroite. Et oui Mélusine fait aussi beaucoup de bêtises et doit les rattraper mais elle est également débrouillarde et arrive presque tout le temps à sauver la face,...presque.

Je me suis beaucoup amusé avec ce premier tome, le fait de rester exclusivement centré sur le manoir et ses occupants, redécouvrir Mélusine et sa famille. J'ai retrouvé mon âme d'enfant, les dessins m'ont rendue nostalgique.
La chute est toujours très drôle et imprévisible, j'avais toujours le sourire au lèvres. Un très bon tome donc qui commence fort.

Le bal des vampires

Dans ce deuxième tome, la vie au manoir n'a pas changé, Madame mène toujours la vie dure à Mélusine, qui elle, cherche toujours un moyen d'en faire le moins possible. Elle continue de réviser auprès de sa meilleure amie Cancrelune qui à encore des problèmes avec son balais. Beaucoup de gens comptent sur les pouvoirs de la jeune sorcière, que ce soit pour un filtre d'amour ou pour soigner sa tante. On ne voit venir le bal qu'à la toute fin du tome ce qui est quand même bien dommage. Ce qui rends ce tome drôle ce sont toutes les nouvelles expériences que Mélusine se met à faire, car dans l'ensemble j'ai trouvé ce tome en dessous du premier même s'il reste très marrant et dans l'esprit de la série. Ce qui m'a également plu dans ce" bal des vampires" c'est Cancrelune qui n'en rate jamais une, tellement maladroite mais qui veut bien faire.

Inferno

Dans ce troisième tome, nous voyons enfin Mélusine à l'école où elle éclipse tout les autres élèves. J'étais très contente de la voir en situation, même si ce n'est que pour une page. 
Dans ce tome, elle est confronté aux accès de somnambulisme de Winston, le majordome (et accessoirement amoureux de la belle). Les personnages secondaires sont très présent au contraire des habitants du manoir (je parle du couple vampire/fantôme). Je me suis beaucoup amusé grâce à la tante de Mélusine. De nouveaux personnages font leur entré et d'autre prennent plus de place. Que dire de plus que ce que j'ai déjà dit pour les autres tome? J'ai plus apprécié ce tome, même si le meilleur pour moi reste le premier. Je prend toujours autant de plaisir à lire Mélusine et j'espère tout naturellement que ce sera le cas pour les tomes suivants.


7 commentaires:

  1. Ah Mélusine <3 c'est un retour en enfance bien agréable.

    RépondreSupprimer
  2. Mélusine !! Ma jumelle était accro à cette BD, ça me donne envie de la découvrir avec un nouveau regard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours un plaisir de lire Mélusine!

      Supprimer
  3. J'adore cette BD, c'est sans doute l'une des premières que j'ai lu et que j'empruntais tout le temps à la bibliothèque. J'aimerai bien les relire à l'occasion d'Halloween :-P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une BD très drôle, j'ai pris beaucoup de plaisir à les relire :)

      Supprimer
  4. J'ai lu mon premier tome début octobre ; j'ai bien aimé ! :-)

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya