- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

13 juin 2014

Orgueil et Préjugés

Titre original: Pride and Prejudice
Auteur: Jane Austen
Année de publication: 1813
Edition: 10/18
Format: Relié
Pages: 380
Catégorie: Littérature classique



Résumé:


En Angleterre, dans la société provinciale guindée, fière de ses privilèges et de son rang social, Mrs. Bennett, mère de cinq filles, veut à tout prix les marier... Elle n'hésite pas à faire la cour à son nouveau voisin, Mr. Bingley, jeune homme riche qu'elle aurait aimé donner comme époux à sa fille aînée Jane. S'ébauche une idylle entre Jane et Mr. Bingley, qui pourrait bien aboutir à un mariage. Elisabeth, sœur cadette de Jane, se réjouit de cet amour naissant. Mais c'est sans compter le dédain et la méfiance de l'ami intime de Bingley, Mr. Darcy qui, n'appréciant pas les manières de Mrs. Bennett et de ses filles, empêche Bingley de se prononcer. Elisabeth de tempérament fort et franc, consciente de la valeur et du mérite de son milieu, affronte Mr. Darcy...

Mon avis:


Il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressens quand je lis Orgueil et Préjugés. Un mélange de d'enthousiasme, de ravissement, d'émotion et de rire. Ces sensations me reviennent en pleine figure dès les premières lignes et ne me quitte généralement que bien longtemps après l'avoir refermé.

C'est le genre de livre, la page de couverture toute abîmée, qui trône fièrement sur ma table de chevet. C'est donc une relecture tout à fait plaisante de ce chef d'oeuvre qui n'a pas prit une ride.

L'histoire est universellement connue: Mrs Bennet à cinq filles: Jane, Elizabeth, Mary, Catherine et Lydia, et n'a qu'une occupation, ou obsession, inventer toutes sortes de stratagèmes dans l'espoir d'en marier une. Jane et Elizabeth sont les seules filles montrant le plus d'esprits et ne rêvent aux mariages avec un bon partis que s'il est dicté par un amour sincère. Elles vont cependant subir le manque de bienséance de leur famille ce qui fragilisera leurs espoirs. Jane est éprise de Charles Bingley, un locataire nouveau venu qui possède une fortune confortable et une bonne humeur de toute épreuve tandis que Elizabeth, heurtée par le hautain et orgueilleux Fitzwilliam Darcy, se lie d'amitié avec son ennemi George Wickham.

Concernant les personnages, je les adore tous, Elizabeth Bennet la première. J'envie sa manière d'être, son amitié avec sa sœur et sa façon à elle de remettre les gens à leur place et de se moquer de ceux qui se croient supérieur. On ne peut que la soutenir face à Darcy et on apprends à l'aimer en même temps qu'elle. Leur dialogues sont toujours aussi savoureux, je ne me lasse pas de relire leurs répliques. Concernant la fameuse scène dans le presbytère, je suis d'accord pour dire que c'est la pire demande en mariage que pouvait faire Darcy, le pauvre! Le second couple est aussi intéressant à lire bien que les deux protagonistes n'aient pas le caractère des premiers. Jane est la bonté incarnée et ne voit jamais le mal chez les gens. Bingley est un charmant garçon mais qui manque cruellement de confiance en soi et qui repose son jugement sur celui de son meilleur ami, Darcy. Une manque de jugeote qu'il va malheureusement payer et faire payer à celle qu'il aime.

Il est intéressant de voir que ce couple ne peut se faire sans le second et inversement! J'ai aimé retrouvé Mrs Bennet qui est pour moi mon personnage préféré avec Elizabeth. J'aime sa maladresse et le fait qu'elle ne saisisse jamais la gravité de ses actes (tout comme sa fille, Lydia). Concernant son mari, Mr Bennet, je dois dire que j'ai été plus à même de l'apprécier dans cette relecture, la première fois j'avais trouvé qu'il ne s'investissait pas assez dans son rôle de chef de famille et manquant de caractère, mais cette fois-ci, j'ai eu l'agréable surprise de rire de ses traits d'humour, surtout envers sa femme!

Et Darcy dans tout cela? Bien que je sois une inconditionnel du couple et du personnage et cela grâce à la série (1995) je l'ai redécouvert ici et j'ai pu mieux le juger car je n'avais plus justement l'adaptation en tête. J'ai été choqué de voir qu'il prédisait ses attentions de séparer Bingley de Miss Bennet et je suis tombée, une nouvelle fois, amoureuse de cet orgueilleux gentleman.

Les autres personnages sont tous aussi plaisant, tel Mr Collins pour n'en citer qu'un, lire Orgueil et Préjugés c'est comme retrouver sa famille après une longue absence. On passe dans tout nos états, joie, peine, colère, intrigue, on à le cœur qui bat aux rythme des nouveaux rebondissements et on ne souhaite plus quitter les Bennet auxquels on s'attache si singulièrement. Ce roman est un petit bijou à consommer sans modération.

Il est important de dire que l'auteur, à travers la romance, nous décrit nombre de sujets aussi intéressants comme la bienséance et les bonnes manières, l'importance du fils dans une famille et la loi qui protège si mal les jeunes filles. Elle nous dépeint les faiblesses de caractère, et celui qui prend aisément le pas sur un autre moins ferme. Les pires maladresses comme la plus douce des bienveillances ainsi que la clairvoyance de certaines personnes.

La plume de Jane Austen est agréable à lire et il est difficile de finir un chapitre sans en commencer un autre. On ne peux pas y jeter un simple coup d’œil car nous sommes aussitôt absorber par l'histoire.

Pour ceux et celles qui n'ont vu que les adaptations, entre autre la série de 1995 avec Colin Firth et Jennifer Ehle ou le film de 2005 avec Keira Knightley et Matthew MacFadyen, je vous invite expressément à lire le livre.

Cette lecture d'Orgueil et Préjugés à été plus plaisante que la première je l'avoue et je suis sure que la prochaine sera encore plus meilleure. Je vais sûrement regarder les différentes adaptations et vous donner mon avis. Une occasion de prolonger le plaisir. Un gros coup de cœur!





4 commentaires:

  1. L'écriture est très fluide et l'histoire prenante, j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu ai apprécié ta lecture :)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre! J'ai ensuite vu le film avec Kiera Knightley mais je l'ai trouvé assez fade par rapport au livre, il était à la fois survolé et trop détaillé pour ma part. Par contre j'ai trouvé que l'actrice reflétait plutôt bien le caractère d'Elisabeth dans son jeu. Je ne connais pas du tout la série, je la tenterai sûrement ^^

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya