- Du 05 au 25 Juillet -
#TeamDGM

28 avril 2014

La ronde des saisons - 1 Secret d'une nuit d'été

Titre original: Wallflowers, book 1: Secrets of a summer night
Auteur: Lisa Kleypas
Édition: J'ai Lu pour elle
Page: 414
Format: Ebook
Catégorie: Romance Historique


Résumé:

Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Or la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d'un bégaiement. Les soeurs Bowman sont américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l'inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. Dire qu'il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un fils de boucher ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...

Mon avis:

Je suis contente de dire que je finit le mois par un coup de cœur! Je découvre Lisa Kleypas et son écriture dans ce livre, et j'adore. Elle sait inventer les rebondissements et les caractères de ses personnages sont très bien développés.

L'histoire commence très lentement ce qui m'a au tout début laisser l'impression que ce serait comme çà jusqu'à la fin, erreur! Car lorsque notre personnage central, ici Annabelle, fait la connaissance de celles qui se surnommeront d'elles-mêmes les laissées-pour-contre, l'histoire s'emballe et c'est d'une réjouissance de tout les instants. J'ai beaucoup aimé ses amies, elles ont chacune leur caractères et un point de vue différent sur la manière d'attraper un mari.



Annabelle m'a de temps en temps laisser perplexe. Quand elle se trouve avec celui qu'elle veut épouser, elle arrive à donner le change et séduit sans trop de remords, mais quand elle est face à Simon, elle se transforme soudain en jeune femme sensible et pleine de doutes.

Simon est quand à lui vraiment adorable, c'est un homme qui s'est affranchit des codes de la société, qui vit en marge de la vie qu'il menait avant, mais qui ne fait pas non plus parti de la haute société. Ce qui ne l'empêche pas de vivre, au contraire. De plus c'est un véritable tombeur de ses dames, un vrai héros.

La condition de vie des femmes est grandement abordé dans ce livre, si Annabelle ne trouve pas de mari rapidement, elle sera dans l'obligation de vendre ses charmes pour préserver son mode de vie et sa famille.
L'auteur prend le temps également d'inclure les premières lignes de l'intrigue du deuxième tome, entre Lillian et le comte de Westcliff.

J'ai dévoré les instants passés avec les laissées-pour-contre, Annabelle, Lillian, Daisy et Evangeline, qui m'ont fait rire pendant leur parti de Rounders.

L'histoire est peuplée de rebondissements, l'évolution des sentiments est plausible, bref un régal ou l'humour à aussi sa place.


 Coup de coeur



 Challenge XIXe siècle

Ce livre fait parti du challenge XIXe siècle!

4 commentaires:

  1. Cette auteur est une de mes préférées et la Ronde des saisons est une série que j'ai beaucoup aimée. Si tu l'a découverte avec ce roman, je peux te dire qu'avec elle tu peux y aller les yeux fermés. Et la série des Hathaway est vraiment géniale aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cette série vaut le coup d'être lue, et j'ai les Hathaway dans ma PAL, j'ai donc encore des heures de lectures prometteuses devant moi :)

      Supprimer
  2. Je l'ai vu tout à l'heure en magasin et j'ai hésité à l'acheter mais je pense le prendre la prochaine fois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N’hésites pas après, si tu la acheté, à me dire ce qu tu en as pensé :)

      Supprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya