6 juin 2015

After saison 1

Anna Todd
{After}
Saison 1

Couverture After, intégrale, saison 1

***
Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu'elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... Ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que... ce ne soit ça l'amour ?
***

Comment ne pas passer à côté du phénomène After? J'ai vu beaucoup d'avis positifs sur cette série et beaucoup de blogueuses lui succomber. Toute cette effervescence autour de ce livre à d'abord eu l'effet inverse sur moi. Je ne voulais pas le lire. Mais impossible d'ignorer sa présence quand on suit un peu les livres New Adult qui ont la côte et qui en plus sont bien notés. Plusieurs choses me faisaient peur, d'abord le nombre de livres. Cinq. Je trouve cela un peu énorme pour une seule histoire, surtout quand ils ont la taille d'un pavé. Ensuite, le résumé laissait présager beaucoup de disputes et un personnage masculin tête à claque, je vous rassure,...il dit vrai! 

Mais, mais, mais...les commentaires postés sur les forums ont été en quelque sorte le déclic qui m'a poussé à découvrir cette série, et en tout cas, à lire ce premier tome. Le mot addictif revenais souvent pour qualifier After donc il n'y avait pas de raisons pour que de mon côté je me prive d'une bonne dose de romance corsée où que je n'y trouve pas mon compte même avec des hauts et des bas! Sauf que moi, ce livre ne m'a pas rendu addict, il m'a presque rendu folle! Je ne l'ai lu qu'en deux jours mais je devais presque me forcer pour continuer, j'étais toujours en train de me dire "Allez, c'est reparti!". Je vous dit pas le nombre de fois où j'ai levé les yeux au ciel, tellement les personnages me donnait envie de les secouer...ou de leur donner un coup de pied au cul, c'est au choix! Suivre les déboires de ce couple à vraiment été une expérience fatigante et le pire de çà c'est qu'au moment ou cela devient intéressant, ou tout commence à se mettre sur les rails, bim! on apprend un truc (dégueulasse en plus) sur Hardin et le tome 1 se termine! Non! Je ne suis pas d'accord! Alors c'est vrai que je l'ai vu venir cette "révélation" (même si je ne suis pas divin et que je ne savais ce que cachait Hardin, je savais tout de même qu'il dissimulait quelque chose) mais l'auteur choisit la dernière minute pour nous l'exposer, afin de dire "Et ben maintenant t'a plus qu'à acheter la suite!" pour savoir comment les personnages allaient accuser le coup. Je suis méchante, désolé, revenons à nos moutons...

Tessa est une jeune femme qui s'apprête à rentrer à l'université. C'est la première fois qu'elle va se retrouver loin de chez elle et surtout de sa mère. Tessa est l'archétype de la fille bien sous tout rapport, elle est brillante, rigoureuse dans ses études, ne boit pas, ne sort pas, à un petit ami gentil et soigné et surtout ne s'habille pas vulgaire comme les autres filles de son âge. Mais dans toute cette représentation, on sent la pâte de sa chère moman. Tessa à un caractère malléable, sa mère l'a forgé à son image, elle à un certain contrôle sur sa vie, même si on apprend qu'elle en à bavé à un certain moment de sa vie, çà ne me l'a pas rendu plus sympathique à mes yeux. Du coup çà été difficile pour moi de me fier au personnage Tessa qui dès qu'elle s'éloigne de la directive de sa mère (celle-ci à un sixième sens pour ses truc là) se fait tailler un lavage de cerveau par celle-ci sans broncher. Mais Tessa peut aussi se montrer méchante, en particulier avec son petit ami (ok il est chiant mais c'est pas une excuse suffisante pour lui faire ce qu'elle lui fait) qu'elle n'hésite pas à manipuler au grès de ses humeurs et de ses attentes envers Hardin. Ce livre devrait s'appeler le "Marathon Hardin", tellement Tessa lui court après pendant la majeur partie du roman. C'est limite si elle enterre pas son amour propre dès qu'il a besoin d'elle. Elle ramasse les miettes qu'il veut bien lui jeter, avant de se jurer de ne plus tomber dans le panneau, pour ensuite accourir auprès de lui dès qu'il à finit sa crise. Il faudrait aussi que Tessa m'explique comment on peut devenir meilleure amie avec une fille qui n'est jamais là (je parle de sa colocataire, Steph).
Cependant, parce qu'il n'y à pas que du mauvais chez Tessa, j'ai aimé sa manière (même si elle ne fait pas grand chose) d'amener Hardin à se rapprocher de son père et de sa belle-mère. D'essayer en tout cas de le rendre un peu plus adulte et lui laisser sa chance (même si cela peut la faire passer pour une bonne poire). Je l'ai plus apprécier vers la fin du tome, quand vraiment sa relation avec Hardin devient sérieuse, quand chacun se confie à l'autre et qu'ils apprennent à vivre en tant que couple.

Passons maintenant à Hardin...Cela aura été beaucoup plus difficile avec lui, vous vous en doutez un peu, c'est clair qu'avec moi il n'aurait pas fait long feu, j'ai eu des envies de meurtre parfois à cause de lui et je ne compte pas le nombre de fois ou je me suis surprise à soupirer (non pas d'amour) après lui. Hardin manque vraiment de maturité dans ce premier tome, même s'il commence à faire des efforts en présence de Tessa, il à une manière de réagir qui m'a fait penser à un gosse dont on aurait piquer le jouet, et il faut le voir piquer une colère parce qu'il n'est plus le centre d'attention de Tessa pour vous le prouver.
Il est méchant, égoïste, manipulateur et malgré cela, il va quand même se faire aimer de Tessa! Et pourtant, même si je l'ai détesté la majeur partie du roman, j'ai pu "comprendre" comment il fonctionnait et j'ai aimé qu'il se confit à Tessa et qu'il cherche à s'améliorer. Après, j'ai pas eu un lavage de cerveau parce qu'il peut se montrer doux comme un agneau, hein! Je dit juste que cette facette de sa personnalité m'a plu et j'attends de le voir évoluer (je pense pas qu'il puisse régresser de toute façon, c'est pas possible!).

Il faut dire que 600 pages de Je t'aime moi non plus, çà lasse. En tout cas moi c'est ce que j'ai ressentit et j'ai vraiment peur de lire la suite. Le tome 2 fait 100 pages de plus et je sens que si le même schéma est reproduit, je vais moi aussi piquer une crise. Il y à cependant du bon dans ce livre, je ne vais pas faire ma grincheuse, j'ai beaucoup aimé que Tessa sorte peu à peu de l'influence de sa mère et qu'elle prenne sa vie en main. J'ai pu apprécier ma lecture quand leur relation devient moins compliqué, en tout cas en surface. Ils ont encore beaucoup à faire, question confiance.

Exit le couple, j'ai aimé le personnage de Landon, et j'aimerais bien que sa présence soit plus importante dans la suite. Il offre un contraste saisissant avec Hardin et j'espère qu'ils arriveront à s'entendre comme ils le devraient.

Je ne vais pas revenir sur la fin, vous avez compris qu'elle m'avait fait rager comme pas possible!!! J'espère vraiment que Tessa va arrêter de tomber dans le panneau, devenir plus forte, et qu'Hardin deviendra plus mature. Les autres personnages (exit Landon) m'ont autant énervé qu'eux, je parle par exemple de Steph qui se dit amie avec Tessa mais qui lui cache des choses et je parle également de Molly-la-Morue (appellation personnelle pour cause de nerfs à vifs). J'étais à la fois soulagé de l'avoir finit, en colère à cause de la fin et curieuse de la suite...WTF! Le plus dure juste après çà, çà été de se dire qu'on avait encore la chronique à écrire et que je n'en avais pas encore finit avec After! Mais je suis mauvaise, car j'ai quand même envie de découvrir ce qu'il va se passer. Mais attention, je ne suis pas sure de dire la même chose si le deuxième tome est identique à celui-ci.

PS: Félicitation à tous ceux qui auront lus cette chronique jusqu'au bout!

***
Bonne découverte!
***

Titre VO: After, book 1
Editions: Hugo & Cie
Collection: New Romance
Année de parutions: 2015
Nombre de pages: 594
Catégorie(s): Romance Contemporaine

6 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord! L'histoire est cool mais combien de fois j'ai du me retenir de m'arracher les cheveux! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal que tu sois d'accord! :P
      (Je vais cotiser pour t'offrir une perruque!!!) ;)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. J'étais comme toi et j'ai voulu me faire mon propre avis. Après peut-être que le comportement des personnages te gêneras moins que moi! :D

      Supprimer
  3. Tiens c'est un des rares avis qui dit que cette lecture a été en demi-teinte...Je me laisserai plus tenter par Beautiful Bastard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas l'impression d'être la seule à ne pas avoir été conquise par ce livre même si la majorité l'emporte. J'attend de lire les cinq tome (si j'y arrive) avant de taper dessus, lol! ;)

      Supprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya