1 février 2015

Une américaine à Londres

Sabrina Jeffries
Les Hussards de Halstead Hall
Tome 1

Couverture Les Hussards de Halstead Hall, tome 1 : Une Américaine à Londres


***

Oliver, marquis de Stoneville, est consterné : lasse de ses frasques, sa grand-mère Hetty annonce qu'elle le déshéritera s'il n'est pas marié avant la fin de l'année. Sa seule clémence : il est libre de choisir sa future épouse. Bien décidé à ne pas être traîné à l'autel contre son gré, Oliver contre-attaque. Pour forcer Hetty à renoncer à cette folie, il feindra de tomber amoureux de la jeune femme la plus inconvenante qui soit. Et c'est ainsi qu'il déniche la jolie Maria dans un bordel de Londres. Mais tel est pris qui croyait prendre...

***

Ce premier tome démarre sous les chapeaux de roues comme on dit, on est joyeusement entraîné dans cette saga familiale qui promet tout un tas de bons moments à venir! Une américaine à Londres est un très bon premier tome même si la romance en pâtit un peu face à ces personnages haut en couleurs.

Le livre s'ouvre sur un souvenir très douloureux, la perte des parents de Oliver, l'aîné de la famille Hussard. Un événement qui va le marquer à vie, puisqu'il ne se conduira plus que comme un débauché notoire, loin de l'attitude bienveillante et protectrice qu'il à avec ses frères et sœurs. Une image qu'il façonne depuis ce jour tragique puisque Oliver, pour une raison que l'on ignore au début, se sent responsable du drame qui s'est joué. Une culpabilité qui le ronge et qu'il n'a jamais avoué à sa famille mais qui sera vite perçue par celle qui jouera le rôle de sa fiancée: Maria.

Hetty, sa grand-mère prend tout à coup une lourde décision: imposer à ses petits enfants un mariage qu'ils fuient tous. Chacun déborde de personnalité mais cela les rends vulnérables aux yeux de la société qui n'est pas fan de ses étranges personnages au lourd passé. Tous portent sur leur épaules la tragédie qui s'est déroulée quand ils étaient petits et chaque jour ils doivent faire face aux pires rumeurs. La décision de Hetty est sans appel: si dans un an ils ne sont pas marié, elle leur retirera leur héritage, ni plus ni moins.
Même si j'ai beaucoup aimé Hetty et la volonté qu'elle a de vouloir leur bonheur, je n'ai pu m'empêcher de trouver son choix injuste. Je n'aurai pas apprécié que quelqu'un décide de ma vie et de mon argent, mais bon...j'ai bien aimé ce personnage qui semble toujours avoir un train d'avance sur ses petits enfants.

Oliver trouve très vite la solution à son problème. C'est simple, il lui faut une femme dont la personnalité et le rang ne seront pas accepté par sa grand-mère. Et cette personne, il va avoir la chance de la trouver dans son bordel.
Maria Butterfield est une américaine qui cherche son fiancé dans les quartiers de Londres. La mort de son père l'a mise dans une situation financière plus que précaire et elle cherche désespérément celui qu'elle est censé épouser. Malheureusement pour elle, elle va tomber sur un anglais qui n'hésiteras pas à l'a faire chanter pour lui faire endosser le rôle de sa fiancée. 

Entre ses deux, le courant semble bien passé, mais je m'attendais à plus de fusion, à plus de piquant. Ils sont vite attirés l'un par l'autre mais il y à toujours trop de chose entre eux pour qu'ils arrivent à se mettre d'accord. Lui n'arrive pas à se décidé sur ce qu'il veut, un coup il veut s'en tenir à son rôle et préserver la vertu de Maria, et la fois d'après il veut la mettre dans son lit. Rien d'extraordinaire à cela mais j'ai trouvé çà agaçant et j'ai trouvé que cela ne faisait pas honneur au personnage dont j'ai aimer découvrir l'histoire. Sa psychologie, ses manières m'ont charmé. Si on oublie la romance, le livre est parfait.
Je ne me suis pas trop attaché à Maria, qui semble parfois un peu lisse même si elle regorge de caractère. Elle ne se laisse pas faire face à Hetty mais elle est aveuglée quand il s'agit de son fiancé (le vrai) et repousse l'inévitable avec Oliver. Cependant je l'ai apprécié quand il s'est agit de défendre Oliver. Elle est très perspicace avec lui, elle comprend d'emblée ce qui le trouble et tout les souffrances qu'il cache derrière ses railleries. Rien que pour çà, c'est un bon point pour elle.

Si on met de côté la romance, les personnages et cette famille d'exceptions sont juste géniaux. Que ce soit Oliver, Jaret, Minerva, Gabriel et Célia, je les ai tous trouvé charismatiques et j'ai hâte de lire leur histoire, en particulier celle de Minerva. Les moments passés avec eux sont mes préférés et m'ont permis d'accrocher à ma lecture. J'en redemande car ils m'ont beaucoup fait rire, surtout quand ils racontent leurs souvenirs d'enfance.

J'ai eu un coup de cœur pour le personnage de Oliver et sur l'histoire de sa famille. Découvrir pourquoi il se comporte comme çà et lire ses confessions m'ont presque fait sortir les larmes aux yeux. 

Le tome deux n'arrivera pas assez vite!


***

Très bonne découverte!

***


Editions: J'ai Lu (pour elle)
Collection: Aventures & Passion
Année de publication: 2015
Nombre de pages: 372
Catégories: Romance Historique



2 commentaires:

  1. Je l'avais repéré mais le titre me laissait un peu perplexe...Maintenant en lisant ton avis, je comprends mieux ! Du coup, parce qu'il semble que la plupart des personnages sont géniaux, je dis pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement j'ai beaucoup aimé cette famille et Oliver m'a beaucoup ému! :)

      Supprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya