14 janvier 2015

Trois mariages et cinq prétendants [1er livre de l'année 2015]


***Coup de Cœur***

Couverture Trois mariages et cinq prétendants


***

"Passionné de chevaux, Hugh de Briarly ne songe pas à s'établir, jusqu'au jour où un accident le rappelle à ses devoirs. Il demande alors à sa sœur Carolyn de lui trouver l'épouse idéale car, de son propre aveu, la tâche lui paraît insurmontable. Carolyn organise donc une partie de campagne et invite une ribambelle de jeunes gens : la timide Gwen et la fougueuse Kate, Georgina, jeune veuve de vingt-cinq ans, le fringuant capitaine Oakes et le charmant Alec Darlington, qui compte bien profiter de l'occasion pour caser sa sœur Octavia. De bals en parties de cache-cache, les cœurs se cherchent, se dérobent... mais chacun finira par trouver sa chacune."


***


J'ai commencé ce livre dans la soirée du 31 décembre et l'ai terminé le lendemain. J'avais énormément envie de le lire, je trouvais l'idée de réunir trois auteurs autour d'une même histoire vraiment excellente, surtout en sachant que Eloisa James faisait partie du lot. Au final, cela aura était une très bonne lecture et une très bonne façon de finir l'année et commencée la nouvelle.

L'histoire débute sur une entrevue entre Hugh de Briarly et sa sœur Carolyne. Témoin eux aussi: le mari de Carolyne et Georgina, leur amie d'enfance qui apprennent ensemble la nouvelle décision de Hugh: Il est temps pour lui de se marier. Et il souhaite pour cela, l'aide de sa sœur qui devra lui dénicher la perle rare ou du moins lui présenter de jeunes filles susceptibles de tenir le rôle de sa femme.
Carolyne sélectionne parmi le beau monde des partis qui pourraient intéresser son frère et les invite chez elle pour une partie de campagne. Parmi eux, la parfaite mais timide Gwendolyn, la fougueuse Kate, le capitaine Oakes ainsi qu'Alec Darlington venu uniquement pour sa sœur, Octavia. Tout se beau monde, qui se côtoie lors des saisons, va se retrouver en petit comité et accepter le jeu de leur hôtesse. Ou plutôt ses jeux..puisque Carolyn ne manquera ni de persévérance pour marier son frère ni de l'aide de son fabuleux époux.

Le livre est découpé en trois partie sans vraiment l'être puisqu'il n'y à pas à proprement parler de coupures, les couples se font les uns après les autres dans un ordre très bien choisi, chacun débordant plus de passion que le précédent. L'histoire en elle-même est vraiment bien comptée, j'ai adoré suivre toute cette mauvaise troupe à la recherche de l'élu(e)! C'est l'élément qui accroche le lecteur, le fait de faire cohabiter plusieurs personnages de différentes personnalité avec différentes motivations. L'effet de groupe est je crois le plus intéressant, et j'ai adoré la manière de revenir systématiquement vers Carolyne et son mari pour faire la liaison avec le couple suivant. J'ai beaucoup aimé ce personnage à-part, très respectueuse des convenances mais qui sous ses dehors cache une véritable passion et un amour inconditionnel pour son mari. Celui-ci ne manque pas de charisme et lui apporte son soutient quand il n'est pas là pour lui rappeler que lui aussi à besoin de son attention.

Il faut bien comprendre en voulant lire ce livre que les couples se feront plus vite que de nature, il y à peu de développement et se rapproche à chaque fois plus d'une nouvelle que d'un roman à proprement parler. Je dis cela simplement pour celles qui se feraient de mauvaises idées et ressortiraient déçue de leur lecture. En aucun cas le fait de ne pas avoir de longues descriptions pour chaque personnages ne m'a gêné. S'il avait fallu le contraire et écrire tout un roman pour chacun, il aurait fallut rajouter deux cent pages et ce livre aurait perdu de sa fraîcheur.
J'ai aimé les couples dans l'ordre qu'ils figuraient, de ceux que j'aurai gentiment aimé à ceux que j'aurai franchement adoré. Je n'en ai détesté aucun mais je me suis plus senti proche de certain que d'autre. Affaire de caractères et d'affinité.
Quand la partie de campagne commence, nous laissons de côté Hugh et ses aspirations pour la jeune et convoitée Gwendolyn. C'est LA coqueluche de la saison. Belle, plus que belle même, fortunée, élégante, modeste, c'est une jeune fille bien sous tout rapport et elle fait la conquête de tout les hommes qui s'approchent d'elle. Mais derrières ses jolis yeux se cache un être effrayée d'attirer autant la gent masculine, timide au delà des mots, et qui se sent seule car les autres demoiselles lui ont tourné le dos. Elle se fera secourir d'une horde de prétendant par Alec Darlington, qui n'a d'autre raison de le faire que de venir en aide à sa sœur. Celle-ci ne tarît pas de reproches quand il s'agit de parler de Gwen. Parce qu'aucunes jeunes filles n'arrivent à la cheville de Gwen, les hommes ne leur prêtent pas attention et Octavia à peur de ne jamais se marier. Mais Alec se rend compte que sa sœur porte plus de préjudice à cette jeune fille qu'il est nécessaire quand il comprend que Gwen est timide. Les deux vont s'apprivoiser et Alec, qui au départ n'était là que pour sa sœur va se laisser prendre au jeu...
C'est un couple tout mignon, tout doux, qui ne se cherche pas mais qui finit toujours par se retrouver. Alec apprend à connaître cette jeune fille et elle de son côté, finit par échapper à sa timidité. Le seul truc qui fait que ce couple ne m'as pas fait vibrer c'est que tout est trop jolis, trop romantique, elle, elles est trop belle, le tout est trop beau et cette première romance m'a sembler après lecture être la plus rapide des trois. A part cela, comme je le disais, c'est tout mimi, la lecture est agréable et on à quelques moments croustillants. La fin s'échaude un peu pour mon plus grand plaisir et au final cela à été une très bonne lecture.

Le deuxième couple est un peu plus passionné: Kate qui n'est pas de celles qui gardent pour elles ce qu'elles pensent, retrouve avec un plaisir dissimulé l'homme qu'elle aime depuis toujours. Ami d'enfance, la vie les avaient pourtant séparer quand Kate lui avait avoué son amour. Pour une raison qu'elle ignore toujours aujourd'hui, celui-ci avait décidé de s'engager. En le retrouvant après toutes ses années, elle ne perd pas espoir, car elle sait que de son côté lui aussi la désire et l'aime...
J'ai un peu plus aimé ce couple, déjà pour le personnage de Kate, qui est une authentique passionnée. Elle est amoureuse depuis des années de son ami d'enfance, qui lui de son côté ne l'a jamais considéré comme une sœur, loin de là! Mais des circonstances mystérieuses l'ont pourtant éloigné d'elle et il est bien décidé à rattraper tout ce temps perdu! Pour une raison évidente, je ne vais pas vous spolier l'identité du Monsieur même si c'est facilement devinable. Tout ce que je peut dire c'est que je les ai aimé tout les deux. Le fait qu'ils se connaissent déjà apporte un plus et j'ai beaucoup aimé la scène des baise-mains (il faut le lire pour en savoir plus). Il y à de plus ce passage très drôle à la fin quand Kate, qui perd un peu espoir, se transforme en mégère quand l'homme qu'elle aime participe à un combat de boxe.

La dernière transition se fait avec Hugh, bien désarçonné de lui voir retirer toutes ses prétendantes. Bien conscient qu'il aurait pu faire plus d'effort il va se rendre compte que la présence de son amie Georgina fait son petit effet sur lui.
Georgina est jeune, vingt-cinq ans, mais pourtant déjà veuve. Refroidie par le mariage, elle à déjà affirmé à Hugh son intention de ne jamais se remarier. Mais c'est sans compter sur la persévérance de celui-ci qui va peu à peu baisser les défenses de son amie et découvrir une femme qu'il n'avait jamais autant désiré.
Cette troisième partie est d'autant plus longue qu'elle est focalisé sur le personnage de Hugh, que nous avion un peu mis de côté. Par une douce soirée, lui et Georgina vont se découvrir une attirance réciproque qui va bouleverse leur vie. Elle qui est persuadé de ne pas être faite pour le mariage, et lui qui veut fonder une famille...la coalition est total car aucun ne veut baisser les bras.
Ceux sont certainement les personnages les plus développés, ils ont eu une vie avant d'en arriver là et ils ont chacun d'eux une vision différente de ce que sera l'avenir. Georgina à été déçue de son premier mariage et elle n'a pas envie de revivre cela. Mais elle ne peut plus refréner son attirance pour Hugh et inversement.
C'est le couple que j'ai le plus apprécier, de par leur caractère chacun puis pour le développement de leur idylle. Je les ai beaucoup aimé, car ils sont tout deux farouche: lui à essayer de la convaincre, elle pour ne pas le blesser. On peut facilement s'imaginer la vie qu'elle à eu avec son précédent époux et j'ai suivi avec intérêt le développement de ses aspirations. Mais j'ai quand même eu plus d'affection pour Hugh qui à été mon chouchou dès le début. Il fait des bêtises mais il sait se rattraper et c'est en tout cas le plus passionné des personnages masculins.

Plus j'avançais, plus j'aimais ma lecture et je suis contente au final d'avoir mis de côté mes autres lectures pour lire celle-ci. Les trois auteurs ont réussi à m'entraîner et à me faire découvrir huit personnalités différentes, puisque j'inclus la sœur de Hugh. On évite aussi les moments de tension pour laisser la part belle à l'amour et à l'amour seul! Une très bonne lecture coconing et un livre que je relirais avec plaisir!! Une réussi pour moi et je vous invite à le découvrir si ce n'est pas encore fait!


Ps: Désolé pour la longueur de la chronique! ^^


***


Titre VOThe lady most likely
Auteurs: Eloisa James, Julia Quinn, Connie Brockway
Editions: J'ai Lu (pour elle)
Collection: Aventures & Passion
Année de publication: 2014
Nombre de pages: 309
Catégorie: Romance Historique


2 commentaires:

  1. J'ai bien envie de le découvrir maintenant et en plus comme une des auteurs, c'est Eloisa James ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si les histoires sont courtes, moi j'ai beaucoup aimé et rit..Et oui il y à Eloisa James <3

      Supprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya