22 octobre 2014

Challenge Halloween: Escale à New York




"Rien ne vaut la morsure d'un vampire, l'immortalité est au bout du chemin"


Adieu fantômes et revenants, laissez place à la plus fascinante des créatures, je vous parle évidemment du vampire! C'est pourquoi j'ai choisi de ressortir un livre que j'avais beaucoup aimé, le tome 2 m'attend gentiment dans ma pal. Il est question évidemment de vampires, il s'agit de Vampire City!


Mercredi 22: Bd fantastiques: Halloween Blues, tome 2
Vendredi à Dimanche: Marathon Lecture



Lecture






Vampire City (relecture) de Rachel Caine

L'histoire: A seize ans, Claire Danvers est une étudiante de génie, promise à un avenir brillant. Ses parents l'envoient pourtant s'enterrer à Morganville, dans une université au fin fond du Texas. Très vite, elle devient le souffre-douleur de la mafia manucurée du campus.

Claire trouve alors refuge dans la maison de ses rêves. Elle se lie bientôt d'amitié avec ses trois colocataires, Eve la gothique, Shane le rebelle au cœur tendre et Michael, musicien prodige qui ne sort qu'après le coucher du soleil.

Mais Claire n'est pas encore tirée d'affaire. Car à Morganville, certaines personnes ont les dents longues et, la nuit, les ombres sont habitées...


Salle obscure


L'orphelinat


Les Autres

Bande dessinée



Halloween Blues, tome 2: Je vous écris de Gettysburg

L'histoire: C'est le jour d'Halloween, un jour assez spécial pour les morts car ils peuvent prendre l'apparence d'un être humain de chair et de sang pour une journée, un moment de joie pour certain ou un moment d'angoisse pour d'autre.

Une autre enquête pour l'inspecteur de police de New Salem, une jeune femme a été retrouvée errante dans les rues. Enola Morrison s'est échappée de l'hôpital psychiatrique pour retrouver la trace de sa famille disparue 10 ans plus tôt. Elle n'a pas pu supporter cette mystérieuse disparition, elle venait juste de se marier et sa fille n'été encore qu'un bébé.


Quel est votre programme?


1 commentaire:

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya