5 septembre 2014

Septembre chez la bibliothécaire


En ce début de septembre, trois petits livres viennent s'ajouter à ma pal: une Bande dessinée, un manga et un livre jeunesse!



Résumé de Joséphine:

Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n'est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une sœur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison. Elle a des parents qui n'habitent pas la même ville mais qui réussissent à l'envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n'arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d’œnologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose. 

Résumé de Boy's Next Door:

Adrian Clay, jeune instituteur de 27 ans dans un petit orphelinat, cache un terrible secret : la nuit, il laisse libre court à sa folie et commet des meurtres atroces. Ce serial killer s’en prend exclusivement à de jeunes prostitués. Un soir, il est surpris par Lawrance, un jeune gigolo qui lui propose un marché : son silence contre sa libération de la maison close où il est enfermé...

Résumé de Vampire malgré moi:

Ainsi commence l'histoire d'Ilia le mort-vivant, le vampire de la Vallée oubliée. Désespérant de se faire aimer de Tatiana, une jeune fille de son village, Ilia va consulter la sorcière Baba-Iaga qui lui conseille tout simplement de la rendre jalouse. Le jour où il rencontre Stenka la jolie saltimbanque, accompagnée de l'homme-loup, lui sera fatal… avec l'aide malencontreuse d'un pope illuminé et de villageois terrifiés ! Persuadé d'être devenu un vampire, Ilia erre la nuit à la recherche d'une victime pour lui boire son sang. Rien que d'y penser, Ilia en a des nausées…



1 commentaire:

  1. Les BD Joséphine sont vraiment pas mal.
    Les autres, je ne connais pas ^^

    RépondreSupprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya