5 août 2014

Les demoiselles de Spindle Cove, tome 2: Une semaine de folie


Résumé:

Minerva Highwood, une vieille fille déterminée à le rester, a besoin de quitter Spindle Cove et de se rendre en Écosse. Colin Sandhurst, Lord Payne, un débauché de premier ordre, a besoin d'être... quelque part, sauf à Spindle Cove.

Ces partenaires invraisemblables ont une semaine pour :
- simuler une fuite amoureuse
- convaincre famille et amis qu'ils sont bel et bien "amoureux"
- distancer des voleurs armés
- survivre à leurs pires cauchemars
- voyager quatre cent miles sans s'entretuer

Tout cela tout en partageant une petite voiture durant le jour et un lit encore plus petit durant la nuit. Ils n'ont pas de temps à accorder à leur attirance grandissante. Encore moins à cette folle passion. Et le ciel les empêche de passer ces précieuses heures à dévoiler leurs coeurs et leurs âmes ! Soudain, une semaine semble être un temps suffisant pour trouver une montagne d'ennuis. Et peur-être... oui peut-être... l'amour.

Mon avis:

J'ai enchaîné ma lecture de cette saga tellement elle m'avait emporté dans le premier tome et bien que le ton soit le même dans celui-ci, j'ai été un peu déçue. La cause ne revient pas aux personnages qui sont génialissimes mais à un concentré de péripéties qui m'aura fait boire la tasse.

 L'idée de départ est pourtant accrocheuse, l'idée de la fuite amoureuse m'a bien plu et j'attendais avec impatience de voir Minerva et Colin s’entre-tuer, hors, et c'est là que j'en veut un p'tit peu à Tessa Dare, c'est que comme dans le premier elle nous promet une confrontation qui ne viendra jamais. A aucun moment on ne les voit se disputer pourtant il y aurait de quoi. Et puis à-ton besoin d'autant de rebondissements? A force je n'arrivais plus à suivre et le fait que Colin raconte sans cesse des histoires m'a un peu fait soupirer. Et je reconnais que j'aurais aimé avoir plus de moments à Spindle Cove pour suivre les autres protagonistes. J'ai été surprise du fait que l'histoire se mette doucement en place, tellement doucement que nos héros ont déjà une attirance l'un envers l'autre avant de "s'enfuir". Le vrai problème dans tout cela c'est peut-être que j'en attendais trop de cette suite.

Ce qui m'a plus dans ce deuxième tome est bien c'est évidemment les personnages de Colin et de Minerva. J'ai adoré suivre l'évolution de leur sentiments et de leur confiance en l'autre. J'ai été franchement émue de l'histoire de Colin. L'auteur est très doué pour exprimer ce que ressentent ses personnages et c'est pourquoi j'ai beaucoup aimé ma lecture malgré certaines lourdeurs. Je le relirais certainement pour me faire un autre avis, peut-être plus favorable. Certaines scènes font mouches et m'ont fait sourire, comme la scène que fait Minerva à Colin pour le sortir d'une mauvaise passe lorsqu'ils sont tout les deux chez "un ami" de jeu de celui-ci. La grand force de ce livre est certainement les personnages qui sont fouillés et attachants. Leur courage et leur générosité, leur besoin de vivre leur rêve et de ne jamais rien lâché.

Le peu que j'ai vu de Kate Taylor et du Caporal Thorne m'a beaucoup plus et promet de bons moments. Une semaine de folie porte bien son nom, elle résumé très bien l'ambiance du livre. Je garde un bon souvenir de ma lecture grâce au couple qui me pousse à lire le troisième tome.


2 commentaires:

  1. Voila une série qui mérite mon attention ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette série à été une très bonne surprise pour moi, elle mérite d'être lu :)

      Supprimer

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya