9 mai 2014

Perdues de vue

Titre original: Last seen alive
Auteur: Carlene Thompson
Edition: La table ronde
Format: Broché
Pages: 444

Résumé:

Avec précaution, Chyna Greer releva le châssis de la fenêtre de sa chambre. L'air brûlant de juillet balaya son visage. Derrière elle, Zoey Simms, sa meilleure amie, dit d'une petite voix aiguë : "Je n'arrive pas à croire qu'on fait ça ! 
- Je crois qu'on ne devrait pas, fit Chyna. Si on me surprend à aller jusqu'au lac la nuit..." Zoey fit un petit sourire : "Il ne t'arrivera absolument rien."... La suite, hélas, prouva le contraire. Si Chyna fut retrouvée indemne au matin, Zoey, elle, partie toute joyeuse retrouver un mystérieux amant, ne donna plus jamais signe de vie. Douze années plus tard, obligée de revenir dans la région suite au décès brutal de sa mère, Chyna se retrouve de nouveau sur les bords du lac maudit. D'autres jeunes femmes ont disparu. Ni la présence chaleureuse de son frère ni le temps passé ne parviennent à la rassurer. Des gens parlent. On insinue. Elle-même semble la proie de bien curieuses visions et une menace diffuse l'entoure...

Mon avis:

J'aime beaucoup le style de Carlene Thompson que j'avais découvert avec "Ne ferme pas les yeux" et j'ai trouvé le livre prenant. L'auteur installe un suspens dès les premières lignes et nous fait mariner jusqu'à la fin. Car tout les personnages de ce livre peuvent prétendre être "l'assassin".

Chyna Greer à depuis l'enfance développé un don, celui de sentir le danger quand il se présente et à parfois des "visions". Elle se sent responsable de la disparition de sa meilleure amie et depuis essaye de cacher aux gens ses pouvoirs. Considérée comme bizarre par la plupart des gens de sa ville natale, Chyna y retourne à l'annonce de la mort de sa mère. Elle découvre avec effroi que Zoey n'est pas la seule fille disparue et que chaque apparition de Chyna en ville correspond à un enlèvement. Lorsqu'une nouvelle fille, Deirdre Mayhew, disparaît, les pouvoirs de Chyna se réveillent, et une voix, qu'elle ne connaît que trop, lui demande de l'aider, comme si toutes ces filles disparues s'étaient liées pour sauver Deirdre.



Des pages qui défilent rapidement, on suit quelque fois le point de vue d'autre personnages, ce qui impose un rythme et un suspens parfois intenable, surtout quand il est question de retrouvé la dernière jeune fille enlevée. J'ai beaucoup aimé la personnalité de Chyna et le fait que sa relation avec Scott, son béguin d'enfance, ne prenne pas le pas sur la trame principale. Il était intéressant de découvrir ses visions. En parallèle nous suivons le calvaire de Deidre, enlevée et séquestré, qui essaye d'échapper à son ravisseur.

Je n'étais pas arriver à la moitié du livre qu'un malheur est arrivé. Et oui, ma mère, qui avait lu ce livre avant moi, s'est jugé digne de me révéler le nom de l'assassin! Un gros Spoiler donc! Je dois dire que sur le coup j'ai été tenté de la frapper avec le livre! Et le pire c'est qu'elle ne s'est pas arrêter et a commencer à me dire pourquoi il ou elle (l'assassin) les avait tuer! A ce moment là, j'ai boucher mes oreilles et je me suis mise à chanter! J'étais en train de me dire que j'allais abandonné ma lecture mais je l'ai repris comme si de rien n'était tout en essayant d'oublier le nom de l'assassin.

En gros, j'ai aimé ma lecture mais arrivée à la fin, j'ai trouvé qu'il manquait trop de chose ou alors que l'auteur en avait fait trop avec certains personnages. Je n'ai pas accroché non plus sur le choix de l'assassin mais peut-être parce que je le connaissais déjà (merci maman!), ni sur l'histoire des parents de Chyna, j'ai même détesté sa mère!

J'ai été déçue que certains personnages disparaissent sans qu'ils aient contribuer à l'histoire, ou alors qu'il n'est plus était fait mention d'eux même à la toute fin.
Je possède encore trois autres livres de cette auteur, je ne renonce pas, donc, mais j'aurais vraiment voulu une autre fin à celui-ci.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya