31 janvier 2014

Le petit cœur brisé

Auteur: MOKA
Année de publication: 2001
Genre: Suspense/Drame/Jeunesse

Quatrième de couverture: 

"La vie a commencé de façon plutôt tragique pour Mélaine : à un an, elle a perdu ses parents. A quatre, son grand-père. Et aujourd'hui qu'elle a onze ans, c'est sa grand-mère, Clarisse d'Avillon-Faucher, qui vient de mourir. Elle a toujours été seule et négligée, elle s'est toujours trouvée laide et inutile. Mais en quelques jours, tout bascule. D'abord, Mélaine hérite de la maison et de la fortune de sa grand-mère. Ensuite, elle est recueillie par deux vieilles cousines excentriques, Heidi et Gretchen, qui ont fait quatre fois le tour du monde comme photographes, et qui décident de la retirer de son collège chic et coincé pour lui apprendre elles-mêmes à nager, à manger des hamburgers, à dessiner les chats et à calculer l'éloignement des étoiles. Enfin, dans l'un des albums de photos de sa grand-mère, Mélaine découvre le portrait d'une petite fille inconnue qui porte au cou un médaillon en forme de coeur. Or Mélaine a hérité de sa grand-mère un pendentif... en forme de coeur, cabossé et brisé. Qui est la petite fille ? Qu'est-il arrivé au médaillon pour qu'il soit si abîmé ? Pour l'apprendre, Mélaine va devoir déterrer les sombres histoires de sa famille et affronter voleurs, assassins, et autres fantômes du passé."

Mon avis:

J'ai découvert ce livre quand j'étais au collège (çà fait un petit moment donc), grâce à ma bibliothécaire qui, à force de persuasion m'a décidé de me mettre à la lecture et de faire l'une des plus belles découverte littéraire de ma vie.


Mélaine est une petite fille qui n'a jamais reçue d'amour, sa grand-mère acceptant sa présence le temps de l'a "montrer" à ses connaissances et amies. Lorsque celle-ci décède, la famille, c'est à dire les vautours se déchaînent. Ils ne sont là que dans un seul but: l'héritage c'est à dire la maison. Et la petite? Et bien personne ne s'en soucie à vrai dire, on a même oublier de la convier à l'enterrement! Pendant que les cousins l'ignorent, Brigitte la bonne à tout faire, lui confie le médaillon de la défunte. Alors que tout désigne Mélaine comme l'héritière en titre, elle se voit accueillir par deux cousines photographes et surtout excentriques qui la retirent de son triste collège.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, tout d'abord pour les sœurs qui recueillent la petite fille, qui sont aussi opposées l'une que l'autre ainsi que pour Mélaine pour qui on éprouve de la sympathie. Le médaillon et la petite fille de la photos constituent l'intrigue du roman et entretiennent le suspense jusqu'au bout. Les révélations vont bon train, je suis du genre à lire un livre juste pour le plaisir de découvrir de terribles secrets sur nos ancêtres et là j'ai été gâté. L'intrigue tombe dans le drame à mesure que les personnages font leur entrée et que les secrets sont dévoilés. J'ai aimé reconstituer avec les personnages principaux le puzzle du drame, revivre chaque instant, à travers les yeux des témoins de l'époque.

Même si on découvre vite, grâce à notre bon sens, qui vole le mobilier et héritage de la jeune fille, le mystère de la disparition de cette grande-tante frôle un peu avec le surnaturel. Il y à dans ce livre une "atmosphère". On en ressort les larmes aux yeux et le sourire grand. Il m'es déjà arriver de le relire (je dois être à la quatrième lecture) alors qu'il est classé jeunesse.

J'ai réussit à fait lire ce livre à mes sœurs, qui n'aiment pas du tout lire, et elles ont été unanimes quand elles on eu finit, elles l'ont adoré! Elles ne l'ont pas lâcher une minute tant qu'elles ne l'avait pas finit, l'une d'elle la même relu une deuxième fois avant de le rendre à la bibliothèque!!!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya